[] Choisissez votre camp et venez combattre pour votre survie et celle de la planète… []
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Loose in my thinks...[Julia Daly]

Aller en bas 
AuteurMessage
Norman Johnson
Faith Is The Way__*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 43
Age : 28
Age du perso : 35 ans
Pouvoir : Vision de fragments du futur, du passé et du présent.
Citation : The property is our salvation ...evil, our loss
Date d'inscription : 03/12/2007

Feuille de personnage
Clan: Menissiors
Maitrise du pouvoir:
60/100  (60/100)
Affinités:

MessageSujet: Loose in my thinks...[Julia Daly]   Mar 4 Déc - 1:57

Norman était assit dans le sable chaud du désert et fixait l’eau transparente du lac de ses orbes bleus, perdue dans les méandres de ses pensées. Cette vision qu’il avait eue la veille le bouleversait et depuis, un sentiment d’impuissance s’était habilement grippée en lui. Ce sentiment devenait de plus en plus inexpiable, le mitigeant ainsi dans une certaine léthargie. Son regard absent et sa mine sombre montrait qu’il n’était pas d’humeur à rigoler, chose qui était plus que rare venant d’un homme aussi affable que lui. Comme il détestait être l’apanage de ce pouvoir qu’était de voire le futur, le présent et l’avenir, mais en même temps, il lui était d’une aide cruciale pour sauver ceux qui pouvaient se trouver dans un quelconque danger…ou pour se tenir au courant d’une éventuel attaque. Seulement, depuis un certain temps ces visions se faisaient de plus lancinantes, l’éreintant ainsi toujours plus de jours en jours. Mais il ne pouvait prévariquer à son devoir qui était de comprendre et d’épuiser à fond ses visions et ce, pour le bien de tous. Pour combattre l’horreur qu’il pouvait entrevoir dans celles-ci, il allait dans des lieux qui lui permettait d’oublier combien il lui était éprouvant de décrypter les subtils messages que ses visions pouvait lui procurer. Ainsi, le lac était un de ses exutoires favoris. Se déchaussant, il trempa alors ses pieds dans cette eau tiède et relaxante. Les faibles courants de celle-ci provoquer par le vent vint doucement apaiser ses pieds endoloris par sa longue marche jusqu’ici. Il soupira d’aise et leva ses prunelles bleutées sur le ciel d’un bleu éclatant et dépourvu de masse cotonneuse qu’était les nuages. Le profil de Norman devint alors plus serein et les traces d’inquiétude visible sur son visage disparurent presque aussitôt face à cette vision magistrale de ce ciel intarissable, majestueux et terriblement beau.

Un clapotis dans l’eau le tira inévitablement de sa rêverie passagère et il fixa l’eau calme qui s’était mise à s’agité un peu plus loin. Il fronça les sourcils, mais redevint sérieux lorsqu’il comprit que ce n’était qu’un des êtres vivant de ce lac qui avait donné signe de vie. Sur quelques bosquets, le peu d’herbe dont ils étaient pourvus ondoyaient doucement sur la brise fraîche de cette radieuse journée. Celle-ci vint caresser le visage du Menissiors qui souri de bonheur. Tous tracas s’étaient soudainement envolés, le laissant ainsi dans un état de calme et de bien être presque absolu. Il ferma son esprit à toute ces douloureuses visions qui ne cessait de tenailler son esprit déjà fort accaparé et laissa la plénitude l’envahir de son aura chaleureuse et avenante. Comme il était bon de se complaire dans ce sentiment doux et exaltant! Il fixa le lointain paysage qui s’offrait à ses yeux. Il n’y avait que le désert inhospitalier qui entourait la ville, lui rappelant qu’il était coincé ici pour le restant de ses jours, lui qui pourtant avait si soif de savoir et qui mourrait d’envie de franchir cet imposant obstacle, simplement pour savoir si un autre peuple habitait là-bas, l’autre côté de cette barrière géante qu’était le désert.

Il détourna son regard perçant de cette vision pour regarder cette ville qui sera la sienne pour le restant de ses jours. Nohrastiliân, cette majestueuse ville ou il y grondait un conflit violent et ou le déchirement était à tous les jours au rendez-vous. Une certaine tristesse mâtina alors le regard de Norman, car cette violence lui était toujours aussi insoutenable et à chaque fois qu’il y repensait, une rage contenue teinter d’une certaine tristesse bouillait en son fort intérieur. Il soupira et regarda à nouveau le grand lac qui se trouvait en face de lui. Toutefois, il ne laissa pas de mauvais sentiment lui submerger l’intérieur, car il n’avait pas envie de gâcher cette plénitude qui s’était emparé de son âme quelques minutes plus tôt. Soudain, il entendit des pas qui crissaient sur le sable sec du désert et son corps se raidit un peu. Ne silhouette se profilait au loin et tous ce que Norman espérait, c’est que ce ne soit pas un ennemi.


Dernière édition par le Mer 16 Jan - 0:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia Daly
Lost In Darkness__*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 524
Age : 28
Age du perso : 19 ans
Pouvoir : Psychométrie
Citation : The Devil's got an Angel face...
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Clan: Gorgeônes
Maitrise du pouvoir:
40/100  (40/100)
Affinités:

MessageSujet: Re: Loose in my thinks...[Julia Daly]   Mar 4 Déc - 2:23

Journée radieuse, comme toujours. Un soleil de plomb éclairait la ville, aucun nuage ne venait l'en empêcher, seule une petite brise s'était décidée à faire obstacle à cette oppressante chaleur que ces astre lumineux faisait tomber sur la ville. Sur cette ville qu'elle n'avait jamais quittée et qui serait sûrement le théâtre de sa mort, imminente ou non. Julia marchait, d'un pas lent, laissant ses jambes la guider, sans vraiment savoir où elle voulait aller. Tout ce qu'elle savait, c'était qu'avec une journée pareille, il lui était inconcevable de rester confinée dans le Tube. Les anciens lui avaient répété plusieurs fois qu'avec sa blessure elle ne pouvait pas sortir, elle risquait sa vie à se balader sans protection. Mais le jeune femme répondait à chaque fois que ce n'était rien, qu'elle était presque guérie.

En effet, quelques jours plus tôt, Julia avait reçu un coup de poignard dans le ventre et la blessure avait empiré à cause d'une Menissior qu'elle ne portait pas dans son coeur depuis un moment et pour la quelle sa haine avait considérablement augmenté. Clarisse Menings payerait bientôt pour avoir augmenté sa douleur au ventre. Cette jeune inconsciente ne savait pas à qui elle avait affaire.
Malgré tout, c'était peut-être inconscient de sa part de sortir dans un état de faiblesse. Bien qu'elle ne le montrait pas, et encore moins aux autres Gorgeônes, elle ressentait encore quelques rares élancements. Heureusement, avec le temps, ils s'espaçaient et se faisaient toujours plus rares. Contrairement à ses visions qui l'assaillaient toujours plus à chaque fois qu'elle touchait quelqu'un ou quelque chose. Et le pire, c'était la nuit, sans qu'elle ne touche rien, la scène de la mort de ses parents revenait, inlassablement, accaparant son esprit. Julia se réveillait alors en sueur, le coeur battant et ne pouvait plus se rendormir.

Peut-être était-ce pour cela que ses pas l'amenaient vers le lac. Un endroit calme, où elle pourrait tout du moins se rafraîchir, se reposer, et qui sait, rester tranquille un très long moment avant que quelqu'un ne vienne la déranger. Mais ces beaux projets étaient d'ores et déjà contrariés. Un peu plus loin devant elle, Julia apercevait une silhouette tout près du lac. Celle-ci était en train de se mouiller les pieds, d'après ce qu'elle pouvait voir en tout cas. Julia ne bougea pas. Ses cheveux détachés voletaient en tout sens sous cette fine brise et elle remit une mèche derrière son oreille. Elle était vêtue d'un corsaire en jeans et d'un t-shirt rouge à fines bretelles à cause de la chaleur. A sa ceinture luisaient ses fidèles lames. S'il arrivait quelque chose, elle était prête à s'en servir.

Julia aurait très bien pu s'en aller, surtout qu'elle avait reconnu en cet homme un redoutable Menissior. Un homme qui possédait lui aussi un don qui lui permettait d'avoir des visions. Mais les siennes n'étaient pas seulement liées au passé. Et puis elle savait aussi que c'était un homme qui voulait à tout prix donner une bonne leçon à Eric, qui était un très bon ami à elle, et ce genre de comportement l'insupportait. Cependant, malgré ce que pourraient dire les anciens face à ce comportement, Julia n'était pas d'humeur à se battre, surtout pas avec lui, avec la blessure qu'elle avait, et cette chaleur. Elle se tenait simplement prête à parer à toute éventualité. Elle avança et alla s'asseoir également au bord du lac, à plusieurs mètres de cet homme. Elle ôta ses souliers sans même lui jeter un regard et plongea ses pieds dans l'eau fraîche. Soudain, sans crier gare, une vision l'assaillit, toujours la même lorsqu'elle ne touchait rien de spécial. Ses parents qui se faisaient attaquer sous ses yeux. Une vision d'horreur de la quelle elle ne pouvait plus sortir. Sans même s'en rendre compte, elle s'était mise à crier, la tête dans les mains. Ce détail n'avait pas dû échapper au Menissior qui était un peu plus loin. Julia avait beau vouloir, elle n'arrivait plus à arrêter cette vision. Le souffle court, elle voyait les images défiler dans sa tête, tel un film d'horreur qui tournait en boucle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lost-mind.aceboard.fr
Norman Johnson
Faith Is The Way__*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 43
Age : 28
Age du perso : 35 ans
Pouvoir : Vision de fragments du futur, du passé et du présent.
Citation : The property is our salvation ...evil, our loss
Date d'inscription : 03/12/2007

Feuille de personnage
Clan: Menissiors
Maitrise du pouvoir:
60/100  (60/100)
Affinités:

MessageSujet: Re: Loose in my thinks...[Julia Daly]   Mer 5 Déc - 2:32

Les rayons du soleil venaient caresser sa peau hâlé, lui procurant ainsi une chaleur quasi insupportable. Seulement, le Menissior ne s’en préoccupait aucunement, tous ce qu’il voyait s’était cette fine silhouette qui marchait doucement sur le sable chaud du désert. Il plissa les yeux, tentant vainement de distinguer quelque chose à travers la lumière qui se reflétait sur le sable blanc, celui-ci constituant un obstacle à sa vu déjà très sensible à cause du bleu de ses orbes. Il posa une main en visière devant ses yeux et tous ce qu’il put déduire, c’était que cette silhouette appartenait sans aucun doute à une femme. Quelque chose scintilla à la ceinture de celle-ci et le regard du jeune homme s’assombrit légèrement lorsqu’il comprit que ce n’était nul autre que des armes. Mais il ne pouvait lui en vouloir, c’était la guerre et on ne pouvait faire confiance à aucune inconnu alors de se trimbaler avec une arme pouvait nous être fort utile. Quant à Norman, il n’avait qu’un simple canif que son père lui avait gracieusement donné. Le seul objet qui pouvait encore le rattacher à celui-ci. Une certaine tristesse s’empara de son regard pourtant si jovial de nature. De penser qu’il devait maintenant passer le reste de ses jours sans eux et tous cela à cause d’une guerre, lui poignardait le cœur. Horripilé par le fait d’avoir rouvert cette douloureuse cicatrice, Norman tenta désespérément de penser à autre chose qu’a l’horrible image de ses parents complètement défiguré par de pernicieux coups de couteaux. Une haine envers les Gorgeônes commença à renaître lentement en lui, diffusant ainsi son vicieux poison pour qu’il puise s’y morfondre. Il serra les dents et mit un baume sur cette vieille blessure qui ne s’était jamais vraiment guérit, car il ne voulait pas se soumettre à cette tentation de leur faire payer leur acte impardonnable et cruel. Norman avait toujours prôné la paix et même si la plupart des Gorgeônes méritaient amplement qu’on les occis, le Menissior savait qu’une tuerie ne réglerait pas ce fait. Le mal était déjà fait et tous ce que Norman pouvait faire c’était de ruminer et de visionner ce passée sans pouvoir remédier à son douloureux résultat.

Sortant de ses fastidieux songes, il se concentra sur la jeune femme qui venait de troubler sa quiétude du moment. Sans lui accorder la moindre importance, elle s’était assise sur le bord du lac et trempait ses pieds pâles dans l’eau tiède et apaisante du point d’eau. Sa chevelure lisse et foncé ondulait sous les faibles courants d’airs qui emplissaient les lieux. Tout comme lui, elle avait choisis le calme du lac pour se détendre, ce qui ne dérangeait aucunement notre Menissior, tous ce qui lui importait c’est qu’elle ne vienne pas le déranger et encore moins si c’était une Gorgeône. Norman voulait éviter la bagarre, il n’avait pas besoin de cela en ce moment puisque son esprit était trop éreinté et que cette inconnu ne lui avait absolument rien fait pour l’instant. Il vrilla à nouveau ses pupilles pâles sur le ciel éclatant de cette journée ensoleillé. Tout à coup, les traits de la jeune femme lui rappelaient quelqu’un qu’il ne connaissait pas personnellement, mais qu’il avait déjà vu en compagnie d’un homme qu’il méprisait avec une certaine hargne à son égard. Le seul fait de voire son visage dans son esprit lui procurait des frissons de haines. Eric, l’homme que Norman ne pouvait supporter pour une raison obscure. Sous aucun prétexte ils ne devaient se trouver face à face, car inévitablement, une bagarre éclatera entre ces deux ennemis de longue date. Ne voulant être à nouveau submergé par cette vague de haine, Norman oublia aussitôt Eric. Soudain, il vit que la jeune femme ne semblait pas bien. Il fronça les sourcils, mais il ne put s’empêcher d’éprouver une certaine inquiétude. C’était plus fort, lorsque quelqu’un n’allait pas bien, il avait ce besoin criant de lui venir en aide. Même si cette jeune femme était Gorgeône, Norman était prêt à mettre de côté ces représailles envers ceux-ci, simplement pour aider cette âme en détresse. D’ailleurs, ce n’est pas ce qu’il allait faire avec Gordon?

Sans plus attendre, il accourut vers la jeune femme qui ne semblait nullement dans son assiette. Ces tremblements, cette légère sueur qui perlait sur son front, Norman connaissait très bien ces signes qui démontraient nettement que des visions venaient d’assaillir l’esprit de la jeune femme. Il se pencha et put voire cette douleur qui déformait les traits avenant de l’inconnue. Son regard bleu se voilà d’une sincère inquiétude, même s’il se trouvait devant une ennemie et qu’il devrait plutôt en profiter pour la tuer…mais Norman avait une grande humanité qui lui empêchait d’en venir aussi froidement à bout. D’une voix ou perlait une inquiétude éloquente, il lui demanda:


-Vous allez bien?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia Daly
Lost In Darkness__*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 524
Age : 28
Age du perso : 19 ans
Pouvoir : Psychométrie
Citation : The Devil's got an Angel face...
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Clan: Gorgeônes
Maitrise du pouvoir:
40/100  (40/100)
Affinités:

MessageSujet: Re: Loose in my thinks...[Julia Daly]   Mer 5 Déc - 19:39

L'endroit était calme, l'eau lisse du lac apaisante, les rayons du soleil doux et agréables, pourtant elle ne pouvait en profiter. Les images assaillaient sa tête et la vision reprenait à chaque fois qu'elle arrivait à sa fin. Julia avait toujours la tête dans les mains, elle avait l'impression d'étouffer, d'être enfermée dans sa propre tête, de ne plus pouvoir en sortir. Elle ne voyait plus que les images de sa vision mais était pourtant consciente de ce qui se passait autour. Pourquoi son pouvoir se manifestait-il maintenant, et de cette façon ? Elle les avait déjà vues des centaines de fois ces images. Un homme qui parlait avec ses parents et qui les tuait l'un après l'autre. L'homme qui voulait venir la prendre elle et qui, pour finir, se faisait tuer par un Gorgeône. La vision s'arrêtait toujours au même endroit et reprenait inlassablement. Était-ce la chaleur ? Ou sa légère blessure qui l'avait affaiblie ? Pourtant elle en avait déjà eu des bien pires ! Elle avait déjà dû rester des semaines couchées pour soigner une blessure. Alors pourquoi tout cela arrivait aujourd'hui ? C'étaient sûrement de ces questions aux quelles elle n'aurait jamais une réponse.

Julia serrait les dents pour s'empêcher de crier. Crier de rage pour que cette vision s'arrête. Elle n'en pouvait plus. Des larmes coulaient de ses paupières fermées, puis soudain, tout s'arrêta. La jeune femme rouvrit les yeux, le souffle court, en sueur. Elle releva la tête puis se rendit comte que l'homme qui était assis au bord du lac, un peu plus loin, s'était approché. Elle ne l'avait pas vu arriver, et encore moins entendu sa question. Elle savait bien qui il était, et elle se demandait ce qu'il faisait, tout près d'elle à présent. Mais peut-être s'était-il inquiété pour elle. D'ailleurs, son regard décrivait bien cette inquiétude. Pourtant, c'était un Menissior, alors pourquoi montrerait-il de l'humanité envers une ennemie qui n'aurait peut-être pas hésité à le tuer ou à tirer profit de cette situation. C'était sûrement le défaut des Menissiors, trop gentils. Mais en ce moment, elle n'allait sûrement pas s'en plaindre.
La jeune femme remarqua qu'elle avait les joues humides et s'empressa de les nettoyer et se recula légèrement pour pouvoir mieux voir a tête de l'homme qui lui faisait face. Comment s'appelait-il déjà ? C'était ce Menissior qui était sans arrêt sur le dos d'Eric, elle l'avait déjà vu, il lui en avait déjà parlé...Norbert ? Non ce n'était pas ça. Noah ? Non ça c'était leur chef. Ah oui, Norman !

Julia continua de le regarder, et n'ayant pas entendu sa question, elle ne répondit donc rien. Elle tremblait encore légèrement et elle avait peur que sa vision ne revienne. C'était désagréable au possible. Elle le regarda de haut en bas, déposant ses yeux d'un bleu océan, perçant, sur cet homme debout devant elle. Elle demanda :


- Vous êtes Norman Johnson ?

Elle voulait avoir confirmation. Car si c'était bien lui, elle savait très bien que ce Menissior avait le même don qu'elle, à quelques détails près. Lui n'avait pas besoin de toucher quoi que ce soit pour avoir ces visions et il voyait aussi bien le présent et l'avenir que le passé. Julia voyait le passé de personnes et d'objets qu'elle touchait, à part pour cette vision très ancienne qui la prenait par moments. Peut-être parce que c'était son passé à elle, elle ne le saurait peut-être jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lost-mind.aceboard.fr
Norman Johnson
Faith Is The Way__*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 43
Age : 28
Age du perso : 35 ans
Pouvoir : Vision de fragments du futur, du passé et du présent.
Citation : The property is our salvation ...evil, our loss
Date d'inscription : 03/12/2007

Feuille de personnage
Clan: Menissiors
Maitrise du pouvoir:
60/100  (60/100)
Affinités:

MessageSujet: Re: Loose in my thinks...[Julia Daly]   Jeu 6 Déc - 2:11

La chaleur commençait à se faire de plus en plus insupportable, mais Norman ne s’en préoccupait guère, il n’avait d’yeux que pour cette jeune femme qui peinait à se remettre de ses visions. Il pouvait sentir son canif dans sa poche, lui rappelant cruellement qu’il devrait s’en servir aux lieux de venir en aide à cette inconnue, mais sa gentillesse en muselait cette violence. Le visage de celle-ci était maintenant baigné de larme, signe que ses visions ne devaient pas témoigner de liesse. Norman restait tout de même à une distance respectable, leste, prêt à parer en cas d’une éventuelle attaque. Tous ce qu’il souhaitait, c’est qu’il ne se soit pas acculé dans une situation fâcheuse, car il savait qu’un bon nombre de Gorgeônes voulaient sa peau et il ne doutait jamais sur les forces de ceux-ci. En effet, même si cette jeune femme était plus petite, plus frêle il ne la sous estimait aucunement. Norman avait cette fâcheuse manie d’user de pacifisme envers ses ennemis, ce qui ce retournait naturellement contre lui. Seulement, lorsque Norman devait se défendre, il devenait une tout autre personne, une personne dépourvu de toute humanité où seule sa survie comptait. Depuis longtemps il avait apprit à mettre de côté sa pitié lors de combat, mais toujours il ressentait ce petit sentiment de culpabilité lorsqu’il en avait finis avec son ennemi, comme s’il se sentait mal d’avoir enlevé la vie à quelqu’un puisque c’était tout à fait contre ses convictions. Aujourd’hui toutefois, il venait de tendre la main à une adversaire. Depuis ces temps-ci, il ne comprenait pas vraiment ce qui lui arrivait, car son hostilité envers les ennemis avait quelque peu diminué, ce qui lui aurait été inacceptable quelques années plus tôt. Peut-être était-ce le fait qu’il en avait marre de toute cette guerre et que de faire une quelconque bonne action envers quelqu’un lui faisait ainsi oublier que la paix avait disparut de ce monde? À cela, le Menissior n’avait aucune réponse et seule des hypothèses s’imposaient dans son esprit. Pourtant, de vouloir la paix en ces temps sombres était quelque chose de si onirique que Norman se trouvait idiot de penser à cela. Non pas qu’il perdait espoir face à cette guerre, c’est simplement que c’était un détail qui contrastait trop avec la réalité dans laquelle il devait vivre maintenant.

La jeune femme finit par ouvrir les yeux et un certain soulagement vint apaiser le Menissior. Il pouvait lire une certaine confusion dans son regard aussi bleu que lui, mais curieusement il n’en fut pas étonné. Il était si rare en ces temps de guerre qu’une personne daigne s’inquiéter pour une autre vu toute cette méfiance qui planait dans l’air, alors il pouvait comprendre le fait qu’elle ne comprenne pas vraiment cette réaction venant de sa part. La jeune femme semblait le détailler, mais il n’en fut nullement outré. Au contraire, il avait lui-même cette habitude de le faire à l’égard des autres. C’est alors que, de sa voix clair, elle prononça son nom, ce qui ne surprit pas vraiment le jeune homme, même s’il n’aimait jamais vraiment cela qu’on sache qui il était lui et que lui ignore à qui il avait affaire. Mais aujourd’hui, son nom était prononcer sur nombreuses lèvres, car son dévouement pour le triomphe du bien n’était maintenant plus un secret pour la plupart des Nohrastiliânien. Il planta ses prunelles claires dans celle de la jeune femme, sans toutefois paraître menaçant. Un léger sourire, nullement sardonique se peignit sur les lèvres du Menissior.


-Oui, c’est bien moi…et vous êtes une amie d'Eric, je me trompe?

Aucune inflexion menaçante n’avait émané de sa voix, seulement un ton qui se voulait rassurant et invitant, comme pour lui faire savoir qu’il ne voulait pas lui faire du mal. Il s’assit dans le sable, sans par contre baisser sa garde. Nombreuses personnes de son clan n’auraient pas tolérer cette action venant de sa part, surtout qu’il ne pouvait se permettre d’erreur vu cette certaine importance qu’il avait, mais Norman détestait se faire dicté sa conduite alors ils pourront tout aussi bien lui rabattre les oreilles avec d’éternels réprimandes et il n’y fera guère attention….et puis, il pourrait peut-être obtenir subtilement quelques judicieuses informations des activités des Gorgeônes? En effet, Norman savait se faire manipulateur et discret lorsqu’il voulait quelque chose et bien souvent cela lui réussissait. Seulement, avait-il réellement envie de faire ça? Il n’en avait aucune idée. Maintenant, seul le hasard deviendra maître de cet entretient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia Daly
Lost In Darkness__*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 524
Age : 28
Age du perso : 19 ans
Pouvoir : Psychométrie
Citation : The Devil's got an Angel face...
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Clan: Gorgeônes
Maitrise du pouvoir:
40/100  (40/100)
Affinités:

MessageSujet: Re: Loose in my thinks...[Julia Daly]   Sam 8 Déc - 17:30

Depuis longtemps, le mot confiance était un mot rare à Nohrastiliân. Ceux qui l'utilisaient étaient fous, inconscients, ou alors vraiment hypocrites. Il était impossible de faire confiance à qui que ce soit à présent, même pas ceux de son clan que l'on connaît depuis longtemps. Car les trahisons se font souvent lorsqu'une personne est très proche de quelqu'un. Sinon, quel intérêt de trahir ? Julia, elle, était une Gorgeône très rusée et fourbe, mais elle avait des principes, tels que ne jamais trahir son clan et le respecter. Or, elle avait un Menissior devant elle, et elle ne comptait pas lui montrer beaucoup de sympathie. Quoiqu'il s'était inquiété pour elle et il l'aurait peut-être même aidé s'il l'avait pu. Ou alors était-ce une ruse ? Après tout, beaucoup de gens pouvaient se faire passer pour ce qu'ils n'étaient pas, comme la cheffe des Gorgeônes qui pouvait prendre l'apparence de n'importe qui. Julia avait de très bons exemples dans son clan, de quoi ne pas vouloir tendre la main à n'importe qui, à n'importe quelle occasion.
Elle continuait de l'observer, le détaillant, se tenant prête à agir. Elle était encore légèrement tremblante, en sueur, mais elle allait beaucoup mieux. Lorsque ses visions s'arrêtaient, elle se reprenait vite, et son visage exprimait déjà un air légèrement arrogant, comme à son habitude. Enfin, quand même moins que d'habitude. Juste pour le principe de regarder un ennemi dans les règles de l'art.

Julia savait qui il était, en effet. Du moins de nom et parce qu'elle l'avait déjà vu. Elle ne savait rien d'autre de lui. Mais ayant bonne mémoire, elle reconnaissait toujours les gens qu'elle avait déjà vus, et y associait très rapidement leur nom. Norman étant un très bon combattant du clan ennemi, il était normal qu'elle s'en souvienne. D'ailleurs, lui aussi avait l'air d'avoir une bonne mémoire. Si elle était une amie d'Eric ? Évidemment ! D'ailleurs, un sourire amusé s'afficha sur ses lèvres pâles en cet instant. Elle amena ses genoux contre sa poitrine et répondit :


- Oui, une amie. Et vous aussi d'après ce que j'ai entendu...

C'était ironique ben entendu. Julia savait très bien qu'il détestait Eric et le jeune homme le lui rendait bien. D'ailleurs, s'il la voyait en train de parler à ce Menissior sans attaquer en ce moment même, il serait vraiment en colère. De plus, ce n'était pas dans les habitudes de la Gorgeône de ne pas passer à l'attaque. Cependant, elle n'en avait pas envie, bizarre non ? Mais avec sa blessure et ses visions qui l'affaiblissaient, peut-être valait-il mieux ne rien faire pour l'instant. Du moins tant que Norman ne faisait rien non plus. Et puis, pourquoi pas essayer de récolter des informations sur les Menissiors par la même occasion ? Julia pouvait très bien faire la petite sainte avec ses beaux yeux bleus et ses airs angéliques. Beaucoup se faisaient prendre et lui racontaient un peu tout ce qu'elle voulait. Enfin, si ça venait au court de la conversation, tant mieux, s'il préférait partir, tant mieux aussi, car elle préférait qu'on ne la voit pas avec lui, surtout si elle n'arrivait pas à avoir des informations de l'autre camps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lost-mind.aceboard.fr
Norman Johnson
Faith Is The Way__*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 43
Age : 28
Age du perso : 35 ans
Pouvoir : Vision de fragments du futur, du passé et du présent.
Citation : The property is our salvation ...evil, our loss
Date d'inscription : 03/12/2007

Feuille de personnage
Clan: Menissiors
Maitrise du pouvoir:
60/100  (60/100)
Affinités:

MessageSujet: Re: Loose in my thinks...[Julia Daly]   Dim 16 Déc - 21:16

Le soleil était maintenant à son zénith, venant ainsi presque brûler la peau pâle du Menissior. Il n’avait maintenant plus de vent, seul la chaleur suffocante avait prit possessions de l’atmosphère. Confis dans cette chaleur devenu presque insupportable, Norman regardait le point d’eau avec une envie folle de s’y désaltérer, mais il musela cette envie et reporta sa concentration sur son interlocutrice qui semblait d’ailleurs se porter beaucoup mieux, si ce n’est de ces quelques tremblement ainsi que cette fine sueur qui mâtinait son front. Le Menissior remarqua cette légère arrogance que la jeune femme arborait, mais il n’en était nullement outré. Norman avait en effet cette capacité à rester d’un calme irrévocable en toute situation et ce, même si on était prétentieux et froid avec lui. De nature peu glaciale, Norman n’avait pas l’habitude d’être asocial avec les gens, bien au contraire, souvent c’était lui qui allait vers eux et on pouvait souvent voire un sourire avenant fiché sur ses lèvres. Son regard exprimait lui aussi tout aussi bien son caractère solaire. Bien que le bleu fût une couleur à l’apparence froide, le bleu de son regard lui témoignait d’un grand bonheur qui était pratiquement contagieux. Presque maître dans l’art de réconforter les cœurs en peine, Norman ne faisait que planter son regard compatissant dans celui d’une autre personne et une vague de chaleur pouvait alors la submerger et ainsi pauser un baume sur les blessures de celle-ci. Par contre, il ne prenait jamais les gens en pitié puisqu’il savait que la plupart des gens n’appréciait pas vraiment ce genre de chose. Norman était simplement là pour écouter lorsqu’on en avait besoin. Toutefois, il doutait que cette jeune femme avait une envie folle de lui parler, puisque sont ton glacial démontrait bien cette révulsion qu’elle éprouver face à l’envie de discuter avec lui. Le menissior comprenait, surtout après ce qu’elle venait de lui dire.

Ainsi donc Eric lui avait témoignait de cette haine qu’il éprouvait à son égard et elle devait savoir aussi qu’il n’appréciait en aucun cas cet homme. En effet, ces deux hommes se vouait une haine réciproque et Norman ne la cachait aucunement, tout comme Eric ne la cachait pas non plus envers lui. D’habitude, Norman était respectueux, même avec ceux qu’il ne portait pas vraiment dans son cœur, mais avec Eric c’était différent. De toute manière, les deux se permettaient de s’envoyer promener et cela créait naturellement un cercle vicieux de massacre verbal sans fin. Norman ne s’en plaignait pas. Étonnant venant d’un homme aussi pacifique que Norman n’est-ce-pas? Mais lui aussi avait besoin de se défouler quelque fois. Il réprima cette envie de sourire d’amusement à cette pensée simplement pour ne pas avoir l’air idiot. D’ailleurs, une petite rencontre avec Eric serait divertissante, il y a longtemps qu’ils n’avaient pas eu une joyeuse chicane tous les deux. Norman se ressaisit, se disant que ce curieux changement de personnalité ne lui était pas commun et qu’il n’était pas un de ces stupides Georgônes assoiffé de sang et de violence. Il reporta son attention sur Julia qui n’avait pas quitté ce regard noir qui emplissait ses prunelles pâles. Il sourit face à l’ironie qu’elle avait employée quelques secondes plus tôt. Il ficha finalement son regard dans celui de la jeune femme.


-Ainsi donc il vous a raconté nos prises de bec. Il eu un rire presque sec. En effet, je n’apprécie guère cet idiot.

Ce fut plus fort que lui, il n’avait pas put empêcher cette délicieuse insulte de sortir de sa bouche. L’atmosphère risquerait d’être dix fois plus tendu qu’elle ne l’était déjà, mais curieusement, Norman en éprouvait une indifférence indescriptible. La jeune femme allait sans doute le prendre très mal, lui même n’aurait pas toléré qu’on insulte un de ses amis, mais le menissior s’en fichait royalement. Si elle désirait se battre simplement à cause de cela, Norman était fin prêt à récidiver. Tantôt il se sentait terriblement lasse, mais maintenant, une énergie nouvelle avait emplit son corps, lui procurant ainsi la force nécessaire pour se défendre en cas de besoin. Soudain, il eu cette folle envie qu’Eric se pointe, simplement pour agrémenter cette rencontre. Pauvre Julia, que ferait Eric s’il voyait qu’elle se prélassait là avec un menissior, et de surcroit celui qu’il détestait le plus au monde, à parler tout bonnement au lieu de s’entretuer? Il eu presque envie de rire face à cette pensée. Décidément, Norman devenait étrange aujourd’hui. L’envie de se battre n’était pas dans ses habitudes et il faisait tout pour éviter cela, mais en ce moment, il cherchait plutôt la bagarre. Surtout qu’il avait dit une phrase insidieuse à l’égard d’Eric et cela face à une de ses amies.

[dsl poste d'une nulité déconcertante je me reprend à l'autre -__-]


Dernière édition par le Lun 24 Déc - 3:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric D. Gade
Lost In Darkness__*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 157
Age : 28
Age du perso : 18ans
Pouvoir : Se liquifier
Citation : Vous êtes nés de la poussière et vous y retournerez!
Date d'inscription : 21/11/2007

Feuille de personnage
Clan: Gorgeônes
Maitrise du pouvoir:
40/100  (40/100)
Affinités:

MessageSujet: Re: Loose in my thinks...[Julia Daly]   Mer 19 Déc - 18:18

  • Aujourd'hui semblait être le jour propice pour venir faire un tour à L'Antyliuus Lake tout simplement parce que le jeune homme avait eut quelques échos dans le fait que Julia s'y trouvait certainement. Que ferait Eric sans elle? On se le demande. D'ailleurs hier soir il avait fait un rêve, un beau rêve en compagnie de la jeune femme. Du moins, ce n'était pas vraiment un rêve, mais plutôt un souvenir, ce même souvenir qui venait sans cesse dans la tête du jeune garçon âgé tout simplement de 18ans.

    Ce jour quand il avait 13ans et qu'il mangeait une pomme, le couteau qu'il avait dans la main droite tourna sur son doigt gauche quand devant lui, lui était apparut Julia. Soudain le couteau tomba au sol en prenant bien soin de venir taillader l'index d'Eric puis immédiatement il courut vers son mentor de l'époque avant de lui souffler à l'oreille qu'il venait de voir une princesse non, un rayon de soleil. Ce qui à l'époque avait bien évidemment fait exploser de rire son mentor.

    Mais aujourd'hui un jour complètement différent venait, en effet Eric avait aujourd'hui décidé de parler à Julia, lui parler une bonne fois pour tout ce qu'il ressentait pour elle et tant pis si celle-ci n'était pas de son accord au moins il n'aurait plus ça à porter.

    Il marchait donc le long du Antyliuus Lake, les mains dans les poches et le Soleil faisant doucement son entrée avait déjà une certaine petite chaleur. Il regardait autour de lui cherchant le visage de Julia. Au même moment il sortit une cigarette de son paquet avant de la porter à sa bouche et de l'allumer à l'aide de son briquet qu'il jeta bien évidemment par la suite ne s'étant pas allumé, il ne devait certainement plus y avoir de gaz à l'intérieur. Il rangea alors sa cigarette dans le paquet.

    Enfin il continua à parcourir le lac des yeux avant de voir devant lui une jeune femme ressemblant étrangement à Julia, un léger sourire se dessina sur ses lèvres enfin il pourrait tout lui dire, il souffla légèrement prenant son courage à deux mains sans savoir que derrière l'arbre se cachait Norman. Ce qui d'ailleurs au bout d'un dixième de secondes vint sauter aux yeux du jeune Eric. Au départ il pensa à un autre garçon, quelqu'un avec qui elle fricotait dans ce cas il aurait simplement prit un méchant plaisir à envoyer des petits mots d'oiseaux à ce cher et tendre fricoteur, mais non, devant lui se trouvait un homme certes, mais un homme qu'il ne connaissait que trop bien, un homme à qui il avait confié à maintes reprises à Julia qu'il voudrait le voir mort cet homme? Norman Johnson.

    Le choc! L'apocalyspe! La troisième guerre mondiale! Irochima! Et encore toutes ses choses! Norman et Julia parlaient? Enfin ils se tenaient l'un à côté de l'autre et Julia ne semblait pas se battre! Eric fronça légèrement les sourcils s'approchant de plus en plus de la jeune femme et de cet être immonde qu'il voulait à tout prix voir mort. La colère prenait place dans son corps tout entier, un genre d'envie de meurtre, l'envie de voir couler le sang de Norman sur ses mains voila ce qu'il voulait, mais étrangement il sentait aussi un genre de trahison venant de la jeune femme en effet, elle ne se battait pas et semblait tout simplement lui parler.

    Il s'approcha alors des deux personnes entendant bien évidemment les dernières paroles de Norman comme quoi Eric était un idiot ce qui le mit encore un peu plus en colère. Les mains dans les poches il s'approcha d'eux en se faisant bien évidemment entendre. Les sourcils fronçés il arriva par derrière la jeune femme sans pour autant prendre soin de la calculer à vrai dire il lui en voulait. Il lui en voulait de ne pas se battre contre lui.

    _Et bien Norman dans ce cas nous sommes deux. Dit-il dans un ton des plus secs et méchant que l'on puisse entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia Daly
Lost In Darkness__*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 524
Age : 28
Age du perso : 19 ans
Pouvoir : Psychométrie
Citation : The Devil's got an Angel face...
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Clan: Gorgeônes
Maitrise du pouvoir:
40/100  (40/100)
Affinités:

MessageSujet: Re: Loose in my thinks...[Julia Daly]   Mer 19 Déc - 18:52

Julia se sentait déjà beaucoup mieux à présent. Malgré la chaleur qui lui donnait encore quelque peu un teint maladif, elle se sentait parfaitement en état. Mais en état de quoi ? De se battre ? En effet, qu'attendait-elle pour agir ? Il était là, devant elle, elle pourrait très bien se lever et en finir une bonne fois pour toutes. Et puis Eric en serait très heureux. Quoi qu'il aurait sûrement préféré en finir lui-même avec ce Menissior. Pourtant Julia ne faisait rien, ne réagissait pas. Elle le regardait de son air à la fois insondable et légèrement arrogant, tout en écoutant ses paroles. Après tout ce qu'Eric lui avait raconté, elle le voyait un peu comme un de ces trouble-faits qui ne vous laissent jamais un moment de répit. Ces personnes déjà expérimentées qui se croient meilleures que tout le monde parce qu'elles avaient vécu plus de choses. Elle n'arrivait pas à le trouver sympathique, même s'il l'avait été en la voyant dans cet état.

Cependant, la phrase qu'il dit ensuite fit la fit bouillonner intérieurement. Comment osait-il parler d'Eric comme ça, juste devant elle, alors qu'il savait très bien que les deux jeunes gens étaient très proches. Elle fronça les sourcils et se leva d'un geste rapide. Sous la chaleur, elle eut quelques secondes la tête qui tourne à cause de son affaiblissement, puis elle se reprit. Julia lança à l'homme en face d'elle un regard noir qui signifiait clairement qu'il n'aurait pas dû dire une chose pareille. Elle ouvrit la bouche pour le lui dire directement. Mais elle entendit alors des bruits de pas venant de derrière des arbres. Elle tourna la tête et Eric apparut dans son dos. Elle en fut à la fois étonnée et mal à l'aise. Depuis combien de temps était-il là ? Avait-il remarqué que cela faisait plusieurs minutes qu'elle n'avait rien tenté et qu'au contraire elle parlait avec son pire ennemi ? Peut-être. En tout cas, elle ne dit rien par rapport
cela puis se tourna à nouveau vers Norman. Ses lames brillaient à sa ceinture et ses yeux étaient fixé dans le regard du Menissior. Elle avait encore le teint pâle, mais elle dit d'une voix assurée :


- Vous n'auriez pas dû dire ça !

Elle eut un regard éloquent envers l'homme qui se tenait en face d'elle, puis se retourna avec un sourire qui se voulait sincère, même si elle était persuadée qu'Eric lui en voudrait. Elle le connaissait assez bien à présent pour savoir qu'il ne comprendrait pas pourquoi elle n'avait pas agi immédiatement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lost-mind.aceboard.fr
Norman Johnson
Faith Is The Way__*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 43
Age : 28
Age du perso : 35 ans
Pouvoir : Vision de fragments du futur, du passé et du présent.
Citation : The property is our salvation ...evil, our loss
Date d'inscription : 03/12/2007

Feuille de personnage
Clan: Menissiors
Maitrise du pouvoir:
60/100  (60/100)
Affinités:

MessageSujet: Re: Loose in my thinks...[Julia Daly]   Lun 24 Déc - 5:00

Norman pouvait très bien imaginer la colère d’Eric s’il venait à le voire parler à Julia au lieu de se battre, mais tous comme il y a quelques secondes, il s’en fichait royalement. Il n’en avait rien à faire de ce que pouvait penser Eric et de toute manière, le Menissior ne vivait pas pour les autres. D’ailleurs, il se souvenu de cette malheureuse journée où il avait rencontré cet homme. Un dégoût intense envahit son intérieur face à cet immonde souvenir. Pourtant c’était par un bel après-midi que Norman pensait ne pas pouvoir gâcher, mais il s’était tromper puisqu’Eric avait eu cette délicatesse de le lui pourrir. Contrairement à Eric à son égard, Norman lui n’avait pas envi de le tuer, il avait passé cet âge où on pense qu’occire est la meilleur des solutions. Non, Norman avait toujours cette envie prenante d’user d’invectives à l’égard de ce jeune homme, mais bien entendue, il essai tout de même de se contrôler. Le Menissior n’était plus un gamin il avait tout de même un minimum de maturité, même si quelques fois il faisait l’idiot…comme tous le monde en fait. Aujourd’hui toutefois, Norman n’avait pas vraiment usé de tact en traitant Eric d’idiot devant une de ses amies et il n’écartait pas une éventuelle rébellion venant de la part de Julia. En fait, deux options s’offraient à lui soit elle le frapperait ou l’attaquerait, où soit qu’elle partirait avec un air parfaitement outré, ce qui étonnerais de beaucoup Norman. En effet, il avait un pressentiment que ce n’était pas le genre de la jeune femme de s’éclipser après qu’on est ouvertement insulter quelqu’un qui lui est proche. De toute façon, il n’était pas devin, quoiqu’un peu vu son pouvoir, mais ses visions ne venaient pas sur commande alors pour cette fois-ci, il devra attendre patiemment que le hasard face son œuvre, ce qui ne lui causait pas de problème. Norman aimait l’improvisation alors l’occasion était parfaite pour parfaire ce point.

Tout de même, il était toujours surpris par le fait que Julia ne daigne pas l’attaquer quand elle en avait l’occasion. Peut-être cherchait-elle à faire autre chose? Ou peut-être qu’elle était encore légèrement faible et qu’elle ne souhaitait pas se mettre dans une fâcheuse position. Norman ne s’attarda pas d’avantage sur ce point. C’était tant mieux, car il en profitait lorsqu’il pouvait éviter une bagarre. Disons par contre que cette phrase venimeuse à l’égard d’Eric ne l’avait pas aidé. Pourtant, Julia n’avait rien tenté jusqu'à maintenant, ce qui le surprenait aussi. Elle ne faisait que lui jeter des regards noir et emplit d’une haine plus qu’effusive à son égard, mais ce n’est pas cela qui le mettrait mal à l’aise. Il se fichait de ce que les autres pouvaient penser de lui sur le moment, alors ce n’est pas aujourd’hui qu’il changera. Tout à coup, un son de pas crissant sur le sable parvint aux oreilles de Norman, alors il se retourna, mais un seul arbre, tordu par l’âge l’empêchait de distinguer qui était cette personne. Il fronça les sourcils, espérant que ce n’était pas un autre Gorgeône, car contre deux personnes, il doutait qu’il arrive à s’en tirer sans être gravement blessé. De plus, le pouvoir d’avoir des visions ne pouvait pas vraiment aider en plein combat, si ce n’est que de voire l’issu du combat, mais là encore, lorsqu’il avait des visions, il avait un mal de tête affreux et donc un moment de pause qui pourrait être propice à une douloureuse attaque venant d’un ennemi. Vu tous cela, il espérait que ce n’était qu’un simple volatile ou une autre quelconque bestiole qui avait décidé de briser le silence du désert, simplement pour énerver d’avantage Norman.

Soudain, une voix lui parvint à l’oreille et le Menissior en eu des frissons de total dégoût. Cette voix désagréable, il l’aurait reconnu entre mille et prit un certain temps avant de se tourner vers ce jeune homme qu’il souhaiterait voire plus que tous disparaître dans le néant. Eric se tenait là, tout en affichant ce petit air impudent qui énervait tant Norman. Le Menissior prit le temps de se calmer, même si une insulte lui brûlait la langue et il se leva, tout en arborant un sourire factice d’amabilité à l’égard d’Eric. Comme de fait, le jeune homme avait entendue la phrase insultante que Norman avait proférer à l’égard de celui-ci. Curieusement, il en jubilait intérieurement. Ce n’était pas dans ses habitudes de se cantonner dans le plaisir lorsqu’il dénigrait une personne, mais avec Eric s’était si plaisant, tout comme se devait l’être pour Eric lorsqu’il se permettait une effronterie envers Norman. De plus, ces petites partie de joutes verbales avec Eric lui avait manqué et il y a longtemps qu’il n’avait pas eu l’occasion d’en profiter. Décidément, il était étrange cette après-midi, mais bon ça lui arrivait quelques fois d’avoir besoin de se trouver un souffre douleur. Norman souri lorsque Julia lui fit savoir qu’il aurait peut-être dû se taire. Ce n’est pas qu’il sen fichait, mais ce n’était pas loin de ça alors Julia pouvait bien lui dire tous ce qu’elle voulait. Il se contenta de se tourner vers Eric, tout en affichant un réel plaisir, pas parce qu’il était heureux de le voire, non loin de là, mais plutôt du fait qu’il aimait bien le voire aussi agacé par le fait que Julia avait préférer lui parler plutôt que d’avoir essayé de lui arracher les tripes. Norman continua de regarder Eric et d’une voix calme il se contenta de le saluer:


-Bonjour Eric...je suis heureux de contaster que tu approuve le fait que tu es idiot.

Il émanait de la voix de Norman quelque chose d’insultant et c’est exactement ce qu’il voulait. Les hostilités étaient maintenant ouvertes, restaient plus qu’à voire l’issu de cette discussion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric D. Gade
Lost In Darkness__*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 157
Age : 28
Age du perso : 18ans
Pouvoir : Se liquifier
Citation : Vous êtes nés de la poussière et vous y retournerez!
Date d'inscription : 21/11/2007

Feuille de personnage
Clan: Gorgeônes
Maitrise du pouvoir:
40/100  (40/100)
Affinités:

MessageSujet: Re: Loose in my thinks...[Julia Daly]   Mar 25 Déc - 18:33

  • Pour qui se prenait-il? Il se permettait d'insulter Eric ouvertement sans même une once de bonne manière, ce qui ne surpris pas Eric en effet avec le temps et surtout depuis le temps que les deux hommes se détestaient mutuellement il avait comme pris l'habitude d'entendre des insultes sortir de la bouche de Norman, mais étrangement généralement il était un peu plus méchant dans ses dire une baisse de moral? Eric le regarda avant d'arquer légèrement son sourcil droit comme une façon de lui dire un truc dans le genre "c'est tout ce que tu sais dire?" Même si généralement les insultes entre les deux hommes étaient des plus obscènes qu'on ne peut trouver il faut dire qu'aujourd'hui aucun des deux ne s'attendaient à se voir comme toutes les autres fois en fait...

    Eric tourna les yeux vers Julia durant une demi-seconde avant de rouler des yeux, visiblement il avait pris la mouche. Rancunier? Oui, surtout quand il voit sa "meilleure" amie parler avec son meilleur pire ennemi. Après tout comprenez le. En tout cas, Julia n'allait pas s'en sortir si facilement, si jamais le combat devait avoir lieu et si jamais ils gagneraient ce qui se passerait obligatoirement (Non non je ne dis que la vérité ^^) et bien ne comptez pas sur Eric pour allez parler à la jeune brunette d'aussitôt. Pour lui le fait de la voir parler avec Norman était comme un coup de couteau dans le dos, un peu abusé certes mais s'était dans le caractère d'Eric de penser à ça. Il serra légèrement le point avant de regarder à nouveau son ennemi Norman.

    _Il faut bien se l'avouer de temps en temps.

    Un sourire faux se dessina sur les lèvres d'Eric pour une fois il faut avouer qu'il n'avait pas trouvé de superbes arguments pour clouer le bec de ce serpent, mais il était comme pris de court, il n'aurait jamais pensé que Julia pourrait parler à Norman. Bon je sais une excuse, enfin, Eric ne lâcha pas le regard de l'homme en face de lui au contraire, il le regardait avec tellement de méchanceté en y pensant les deux réunis pourrait au final faire un duo de choc mais n'y comptez pas, jamais ils ne seront amis, le dégout et le mépris pouvaient se lire dans leurs yeux.

    _Moi qui pensais que la conversation n'était pas de ton ressort je suis étonné de te voir parler avec Julia.

    Dans ce cas, cette phrase pouvait se tourner autant contre lui que contre elle, une phrase à double sens? Peut être bien, mais il regardait Norman alors on pouvait penser qu'elle lui était adressée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia Daly
Lost In Darkness__*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 524
Age : 28
Age du perso : 19 ans
Pouvoir : Psychométrie
Citation : The Devil's got an Angel face...
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Clan: Gorgeônes
Maitrise du pouvoir:
40/100  (40/100)
Affinités:

MessageSujet: Re: Loose in my thinks...[Julia Daly]   Jeu 3 Jan - 14:39

Julia ne savait pas trop où se mettre à vrai dire. Eric ne voudrait sûrement plus jamais lui parler et et se promit dès l'instant à ne plus hésiter la prochaine fois qu'elle verrait Norman. Mais en même temps, ils avaient à peine échangé quelques mots, même pas de sympathie, en tout cas en ce qui la concernait. Elle ne l'avait pas traité en égal, même s'il s'était inquiété quelques secondes pour elle. Julia n'avait fait qu'attendre de se remettre d'un léger état de faiblesse, mais elle doutait que ce soit une excuse suffisante pour Eric. Elle savait qu'il lui faudrait du temps pour qu'il lui pardonne et aussi qu'elle lui montre sa loyauté. Le jeune homme était comme ça, elle le savait, et il attendait de voir pour croire.

Elle regardait les deux hommes tour à tour s'envoyer des répliques et se les renvoyer. Elle savait bien qu'ils ne s'aimaient pas, mais elle ne les avait jamais vus ensemble jusqu'à aujourd'hui. C'était clair dans leurs yeux, ils ne s'appréciaient pas. Leur regard exprimait vraiment une haine grandissante l'un envers l'autre, et lorsqu'elle croisait le regard d'Eric, en ce moment-même, elle se demandait s'il n'était pas plus dirigé vers elle que vers son ennemi. Malgré tout, elle recula pour se placer à côté de lui. Julia avait peut-être discuté durant quelques minutes avec le Menissior, mais elle n'avait pas pour autant changé de camps, il ne fallait pas exagérer. Elle serait toujours loyale aux Gorgeônes, c'était là sa plus grande conviction.

Julia continuait d'assister à l'échange verbal des deux hommes sans rien dire. Puis Eric parla d'elle. C'était clair, il lui en voulait. Mais elle ne se laissa pas démonter. Elle prit ses habituels airs arrogants pour regarder Norman puis dit, comme pour ne pas perdre la face devant lui :


- Oh, tu sais Eric, pour le peu qu'il a dit, je crois qu'on ne peut pas encore dire que ce soit de son ressort...

Julia, hypocrite ? Non, vous vous trompez ! xD Elle avait échangé quelques mots de politesse avec lui, Norman parlait même plus qu'elle, mais elle descendrait n'importe qui qui pourrait faire croire à Eric qu'elle ne lui a pas été loyale. Cette idée n'arrêtait pas de lui traverser la tête. Mais elle ne montrait rien devant eux pour l'instant. Il fallait se concentrer sur le moment présent, au cas où Norman déciderait d'attaquer. Et puis zut, ils étaient adultes, ils régleraient ça tôt ou tard. Julia ne laisserait pas une histoire si stupide casser son amitié avec Eric. Surtout après tout ce qu'ils avaient déjà enduré tous les deux. Elle lui avait déjà montré à maintes reprises de quoi elle était capable lorsqu'il s'agissait de défendre les intérêts de son ami. N'avait-elle pas égorgé un Horckiliôn qui disait simplement que Eric n'était pas capable de décapsuler une bouteille ? Quelques fois elle y allait un peu fort, mais si ce genre de réactions ne suffisaient pas au jeune homme, elle ne savait pas comment lui montrer qu'elle lui resterait loyale, malgré des paroles échangées avec n'importe quel ennemi.
Elle tourna ses yeux brillants, profonds, vers le Menissior. Un regard froid, arrogant, distant. Avec ses ennemis, elle se montrait rarement sincère et faisait rapidement volte-face lorsqu'elle voyait qu'elle ne devait plus jouer le jeu de la fille qui acceptait une petite discussion. Même si cette fois, c'était un cas quelque peu différent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lost-mind.aceboard.fr
Norman Johnson
Faith Is The Way__*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 43
Age : 28
Age du perso : 35 ans
Pouvoir : Vision de fragments du futur, du passé et du présent.
Citation : The property is our salvation ...evil, our loss
Date d'inscription : 03/12/2007

Feuille de personnage
Clan: Menissiors
Maitrise du pouvoir:
60/100  (60/100)
Affinités:

MessageSujet: Re: Loose in my thinks...[Julia Daly]   Ven 4 Jan - 7:03

Norman se contenait depuis plusieurs minutes et il faisait sans cesse taire cette petite voix agaçante qui lui soufflait sans cesse qu’il devrait balancer un coup de poing à Eric, simplement pour enlever ce petit sourire niait de son affreuses figure. Le Menissior ne tolérait pas qu’on se foute de lui et c’est exactement ce qu’il faisait. Quoique lui n’était pas mieux, mais bon Norman avait ce fâcheux défaut de se dire que ce n’était jamais de sa faute et qu’il n’était jamais entièrement responsable de quelque chose alors pour lui il pouvait se permettre d’insulter Eric puisqu’il l’avait cherché. Un feu ne s’allume pas tout seul, il faut bien que quelqu’un l’est allumé et aujourd’hui s’était Norman, mais jamais il ne le dira ou l’avouera, notre Menissior est bien trop orgueilleux pour se permettre ce genre de chose. M’enfin, il continua de dévisager froidement Eric. En même temps d’être passablement énervé par la présence des deux jeunes gens, il éprouvait un plaisir éloquent à cette petite partie d’insulte. Pour lui, c’était toujours un plaisir d’énerver Eric, mais il n’avait envie que de ça. L’idée de se battre avec cet homme qui n’en valait même pas la peine ne l’enchantait guère. C’est alors qu’Eric émit un commentaire qui ne le surprit même. Décidément, Eric était en panne d’idée puisqu’il manquait cruellement d’originalité aujourd’hui. C’était un peu pitoyable, mais bon Norman s’en foutait un peu. Il arqua lui aussi un sourcil et il échappa un rire sardonique et sec. La situation devenait loufoque d’une part parce que tout ceci ne menait à rien, mais aussi parce que c’était drôlement divertissant. Il planta son regard pâle dans celui d’Eric et il lui lança:

-Oh on manque d’originalité aujourd’hui Eric?...Qu’est-ce que je raconte c’est toujours le cas.

Il esquissa un sourire moqueur et quelque peu méchant, ce qui n’était pas vraiment son genre, mais avec Eric, la petite partie chiante et méchante qui se terrait en lui se réveillait aussitôt. Tout à coup, Julia émit un commentaire qui le fit tiquer d’agacement. Est-ce qu’il s’était adressé à elle? Non…Est-ce que son commentaire était de mise? Absolument pas, s’était entre lui et Eric. Il commençait un peu à en avoir marre et surtout du fait que Julia ne se mêlait pas beaucoup de ses affaires en ce moment. Au début, il avait voulut être gentil, mais il commençait à la trouver agaçante. Par contre, il comprenait le fait qu’elle veuille défende son ami, surtout qu’il devait lui en vouloir beaucoup alors elle essayait vainement de se racheter, mais Eric était têtu, tout comme Norman l’était, ce qui explique le fait que ces deux là ne s’entendent guère. Oui, ils pourraient former un duo formidable, même magistral, mais les deux préfèreraient de loin se pendre plutôt que de s’allier ensemble. Cette pensée le dégoûta alors il l’a chassa de son esprit. Il tourna un regard glacial et pénétrant vers Julia. D’habitude, celui-ci était plutôt chaleureux, mais en ce moment c’était tout à fait le contraire. D’une voix où suintaient le reproche et le mépris, Norman répliqua:

-Regardez qui parle…

Mais il n’eu pas le temps de finir sa phrase qu’une autre vision apparut dans son esprit. Il baissa le regard, fronça les sourcils et ferma les yeux. Il se sentit faiblir, mais il se retint de tomber. C’était une femme, une jeune femme plus précisément et le cri qu’elle poussa lui glaça le corps d’effroi. Sa vision était légèrement floue, mais il crut distinguer les traits de quelqu’un qu’il connaissait bien…même trop bien. Il rouvrit les yeux aussitôt et son regard se peignit d’une certaine incompréhension. Si sa vision se réalisait en ce moment, il fallait à tout prix qu’il aille la sauver, mais cette vision pouvait tout aussi bien faire partie du futur et du passé. Les battements de son cœur s’accélérèrent, mais aussitôt, il se rassura un peu. Sa vision semblait s’être déroulée le soir et non le jour, mais il ne restait plus beaucoup de temps avant que le soleil se couche. Peut-être aussi qu’il avait tout faux et que ce n’était pas la personne qu’il pensait, mais là encore il ne pouvait pas la laisser ainsi. Il se tourna vers Eric et Julia. Mais bien sûr! Ils étaient tout deux Georgônes peut-être étaient-ils au courant du fait qu’un des leur allaient capturer quelqu’un et lui faire du mal parce que la personne qui faisait partit de sa vision était une des Tanissârs il en était sûr et ce n’était pas le genre des Horckiliôns de s’en prendre à eux. Il ne restait plus qu’une seule possibilité et il avait en ce moment la chance d’en avoir le cœur net. Son regard se fit terriblement dur et malgré ce mal de tête atroce qui lui vrilla de nouveau le crâne, il sortit rapidement son couteau de sa poche, empoigna Eric par les vêtements, le plaqua contre l’arbre et lui mit l’arme sous la gorge. Il fallait vraiment qu’il sache s’était important et quand quelqu’un qu’il appréciait bien était en danger, il devenait incontrôlable. De plus, c’était d’une importance capitale pour Norman. Eric allait sûrement le prendre pour un fou à le malmener de la sorte, mais le Menissior s’en fichait. Julia aussi allait sûrement récidiver, mais Norman pouvait trancher la gorge d’Eric n’importe quand si elle osait faire un geste.

-Eric, je viens d’avoir une vision…Je te hais vraiment, mais je ne veux pas te tuer, alors coopère s’il te plait, si tu le peux. Es-ce que tu sais si Joshua comptait capturer une Tanissâr ou une Menissior?

Il avait parlé à une vitesse hallucinante, mais le problème, c’est qu’Eric pouvait se liquéfier alors donc se défaire de son emprise. Norman y pensa un peu trop tard et il jura intérieurement contre sa stupidité.

[Bon je voulais mettre un peu d’action XD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric D. Gade
Lost In Darkness__*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 157
Age : 28
Age du perso : 18ans
Pouvoir : Se liquifier
Citation : Vous êtes nés de la poussière et vous y retournerez!
Date d'inscription : 21/11/2007

Feuille de personnage
Clan: Gorgeônes
Maitrise du pouvoir:
40/100  (40/100)
Affinités:

MessageSujet: Re: Loose in my thinks...[Julia Daly]   Mar 8 Jan - 18:57

    Bon c’est vrai aujourd’hui Éric n’était pas dan son assiette mais après tout on pouvait le comprendre! Lui qui ce matin s’étai jurer de dire tout à Julia, tout sur ses sentiments vis à vis d’elle quitte à ce que leur amitié soit définitivement rompu, venait tout juste de voir la fille qui faisait battre son cœur avec l’homme qui le dégoûtait. C’est pourquoi prit de court, le jeune homme avait comme perdu tout ses moyens autant vis à vis de la jeune femme que maintenant il ne pardonnerait jamais, que vis à vis de Norman qui semblait prendre vraiment un malin plaisir à voir cette monstrueuse scène se passer devant ses yeux.

    Rancunier Éric? Bien évidemment, mais étrangement seulement en la personne de Norman, en effet si quelqu’un pouvait le trahir s’était en parlant ou même rien qu’en étant aux côtés de cet homme sans se battre et bien évidemment il fallut que se soit Julia la seule personne qu’il aimait sincèrement pour venir parler à Norman. Le jeune homme ne la regardait même plus, il savait très bien qu’il dirait des choses qu’il ne pensait pas vis à vis de la petite brunette si jamais il osait affronter son regard.

    Les points serrés, il regardait Norman, ne sachant vraiment que dire à ses paroles, qu’avait-il donc en ce moment? Il avait perdu tout sens de l’ironie, lui le Prince de la méchanceté gratuite semblait être un tantinet à court de remarques déplaisantes et autres critiques à l’égard de Norman qui lui s’amusait de la situation, en titillant Éric une fois de plus.

    Soudain, Éric vit que l’homme en face de lui commençait à se sentir étrange, une opportunité pour notre jeune Gorgeône d’attaquer à cet instant, mais il fut bien trop court pour qu’il puisse ne serait-ce que tenter quelque chose, à vrai dire à ce moment là Éric ne pensai même plus à Norman mais bien à Julia se demandant comment il pourrait lui pardonner et surtout, si d’elle même elle viendrait lui parler une fois rentrer au quartier général.

    Éric ne vit également pas le coup de Norman arriver, c’est pourquoi encore une fois prit de court, le jeune homme se retrouva instantanément plaqué contre le mur, mais à quoi pensait Norman? Il savait pourtant pertinemment que le plaquer ne servirait à rien! Et d’ailleurs Éric n’eut qu’à entendre les propos de Norman pour lui sourire devant sa figure, enfin les choses devenaient intéressantes! Éric le regarda alors avant de lui lancer l’un de ses regards joueur et rapidement, sans même comprendre le pourquoi du comment, le jeune homme devint d’une couleur grisâtre avant de glisser le long de l’arbre tel un liquide, il se faufila alors entre les pieds de Norman avant de lui arriver par derrière. Là il reprit forme humaine et se fut enfin à son tour de maîtriser cet énergumène.

    Venant poser une main sur l’arrière de son cou pour le plaquer à son tour face contre l’arbre, son autre main vint prendre celle dans laquelle se tenait le couteau et il lui amena dans le dos pointant à présent cette lame tranchante au niveau des reins de son ennemi. Éric ne s’était même pas rendu compte qu’en se liquéfiant il s’était légèrement tranchée la gorge laissant alors un filet de sang lui couler le long du cou (une petite égratignure rien de bien grave)

    Enfin, il répondit à Norman d’une façon plutôt défiante et froide comme à son habitude.


    _Penses tu vraiment que je vais te le dire! Réfléchis un peu Norman… depuis quand je dénoncerais l’un des miens?

    Il donna un léger coup comme pour appuyer le couteau un peu plus de Norman une face pour lui de le faire souffrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia Daly
Lost In Darkness__*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 524
Age : 28
Age du perso : 19 ans
Pouvoir : Psychométrie
Citation : The Devil's got an Angel face...
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Clan: Gorgeônes
Maitrise du pouvoir:
40/100  (40/100)
Affinités:

MessageSujet: Re: Loose in my thinks...[Julia Daly]   Mar 8 Jan - 20:15

Julia pouvait très bien comprendre la réaction de Eric, mais pour quelques mots, elle trouvait qu'il n'y avait pas lieu d'en faire toute une histoire. Évidemment, ça l'énervait, c'était normal. Elle-même ne sait pas comment elle aurait réagi s'il était allé discuter avec Clarisse. Elle aurait sans doute réagi de la même façon, prenant cela pour une trahison. C'est pourquoi elle comptait s'expliquer avec lui plus tard. C'était indispensable pour elle que Eric ne se trompe pas à son sujet, c'était avec lui qu'elle était le plus proche dans cette ville, et elle ne voulait pas laisser une histoire pareille tout gâcher.

Norman prenait un malin plaisir à mettre cette situation en sa faveur, ressentant très bien le malaise entre les deux Gorgeônes. Après tout, elle aurait fait pareil, mais ses remarques commençaient à l'énerver. Si ses yeux avaient également pu lancer des lames, Norman n'aurait plus été de ce monde. En tout cas, elle n'ajouta rien. Elle pensait en avoir assez dit, cependant elle continuait de jeter un regard noir au Menissior, et un peu à l'arrière, elle jetait de temps à autre un regard en direction de Eric. Elle savait qu'il ne voulait pas la regarder et ça l'agaçait. Elle avait hâte que cette histoire soit finie, qu'elle puisse enfin s'expliquer. Elle n'aimait pas laisser ce genre de choses en plan.

Soudain, Julia remarqua quelque chose. Norman eut un air absent, de très courte durée. Son regard était ailleurs et il n'eut pas un mouvement. Elle savait bien ce que ça signifiait, il avait une vision, mais elle avait été si courte qu'ils ne purent rien tenter. C'est alors qu'il plaqua Eric contre un arbre, le menaçant d'une lame tranchante. Julia n'avait pas non plus eu le temps d'agir. Bizarrement, elle qui était d'habitude sans arrêt sur le qui-vive, était très en retrait, comme si elle voyait la scène sans y participer. Elle écouta à peine ce que disait Norman, elle commençait à avoir chaud sous le soleil qui tapait fort au dessus de leurs têtes. Elle se sentait à nouveau fiévreuse, presque tremblante mais elle ne laissait rien paraître, faisant tout pour être prête à agir si Norman touchait à Eric. Elle ne prit même pas la peine de sortir ses lames, elle savait que Eric pourrait s'en sortir sans problèmes. D'ailleurs, c'est ce qu'il fit quelques secondes plus tard, menaçant à son tour le Menissior.

Julia eut un léger sourire, assez fière d'être avec des gens tels que les Gorgeônes. Elle savait qu'ils étaient tous soudés, malgré ce que les autres pensaient. Mais ces réflexions furent interrompues par une image qui lui vint à l'esprit une fraction de secondes. Elle se reprit rapidement, mais des images revenaient, comme un film qui se coupait en plusieurs parties et ne se voyait que image par image. Celles-ci l'assaillaient et elle sentit une douleur augmenter à la tête. Elle se prit la tête dans les mains, respirant difficilement, essayant de se reprendre pour ne pas distraire Eric de ce qu'il faisait. Il ne devait pas s'inquiéter pour elle, il devait faire attention à ce que Norman pourrait faire s'il lâchait sa prise ne serait-ce que quelques secondes.
C'est alors qu'elle tomba à genoux, sans même s'en apercevoir, sur la rive du lac. Cette vision saccadée la lançait au crâne et elle n'arrivait pas à arrêter cela. Son visage était pâle et elle était en sueur, comme si elle était atteinte d'une forte fièvre. Elle ne se rendait plus compte de ce qu'il se passait autour d'elle, il n'y avait plus que ces images qui ne voulaient pas redevenir nettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lost-mind.aceboard.fr
Norman Johnson
Faith Is The Way__*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 43
Age : 28
Age du perso : 35 ans
Pouvoir : Vision de fragments du futur, du passé et du présent.
Citation : The property is our salvation ...evil, our loss
Date d'inscription : 03/12/2007

Feuille de personnage
Clan: Menissiors
Maitrise du pouvoir:
60/100  (60/100)
Affinités:

MessageSujet: Re: Loose in my thinks...[Julia Daly]   Mer 16 Jan - 1:00

Idiot, imbécile, stupide…bref, tous les beaux qualificatifs les plus venimeux que Norman pouvait donner à quelqu’un, seulement cette fois-ci c’était contre lui-même. Il aurait dû y penser. Eric avait ce foutu pouvoir de se liquéfier et lui comme un vulgaire imbécile il avait pensé pouvoir le maîtriser. Le Menissior avait presque envi de rire face à son idiotie, mais en ce moment sa fierté en prenait un sacré coup et il ne fallait pas effleurée cette fierté démesuré, c’était une des pires choses à faire, alors cela coupait court à cette envie de rigoler. Il avait de l’humour d’habitude, mais pas pour ce genre de chose. Norman jura contre lui, mais il n’eu pas le temps d’y penser plus puisqu’Eric le plaqua contre l’arbre et Norman sentit alors le bout d’une lame contre son dos. Une fureur noire se faisait très lisible dans son regard bleu et son esprit fonctionnait aussi à toute allure, car il fallait qu’il trouve quelque chose pour se sortir de cette impasse. En fait, il n’eu pas le temps de s’y attarder plus longtemps puisqu’il sentit la lame s’enfoncer d’avantage dans sa peau ce qui le fit grimacer de douleur, mais il n’émit aucun son…Il ne voulait tout de même pas laisser ce plaisir à ce foutu Eric. Il retint donc un gémissement de douleur entre ses dents et l’endura sans broncher. Il fallait tout de même que Norman s’attende à ce genre de chose, puisqu’il l’avait cherché. Le Menissior écouta d’une oreille sourde les propos futiles d’Eric. Il s’en fichait comme on se fichait d’une fiente d’oiseau sur le trottoir puisqu’il était d’avantage concentré sur sa survie. C’est dans les moments comme celui-ci qu’il détestait avoir son pouvoir, car il ne lui était d’aucune utilité lors des combats. Certes, il pouvait compter sur sa force physique, qui là encore était à discuter, mais ce n’était pas suffisant. Alors il ne lui restait plus que son intelligence et son agilité. Il échafauda un plan et se dit qu’il pourrait peut-être se sortir de là sans problème, il fallait simplement qu’il utilise aussi la surprise pour qu’Eric devienne légèrement confus durant quelques secondes, ainsi cela lui donnera une porte de sortit pour se défaire de l’emprise du jeune homme. Norman s’exécuta donc. Il lui balança un coup à l’aide de son talon sur le pied pour qu’il lâche un peu prise ainsi qu’un coup de coude puissant sur le nez. Ainsi, Eric aura trop mal pour qu’il ne puisse pas lâcher Norman. Le Menissior fut un peu fier de son coup et il ne doutait pas du fait qu’Eric risquerait de saigner du nez dans peu de temps. Un sourire cruel anima les lèvres de notre Menissior. Si un autre Menissior le voyait ainsi, il ne le reconnaîtrait plus puisque ce n’était pas dans les habitudes de Norman d’être satisfait de la douleur des autres…bien au contraire, mais avec Eric c’était différent.

Il tourna un regard en direction de Julia, simplement pour s’assurer qu’elle ne tenterait rien. Norman était seul contre deux Gorgeônes, un nombre peu équitable pour lui, alors il ne pouvait pas se permettre n’importe quoi, sa vie en dépendait un peu. Bien sûr, Eric n’avait jamais vraiment tenté de le tuer, juste de le blesser gravement, mais peut-être qu’aujourd’hui il en avait décidé autrement. Eric pouvait être imprévisible tous comme Norman pouvait l’être, alors il devait se méfier. Et puis il y avait Julia son petit chien de poche qui semblait être prête à tous elle aussi pour le voire souffrir. Ils se foutaient le doigt dans l’œil tous les deux, car Norman ne se laissera pas faire aussi facilement. Il avait repris son couteau et les sens aux aguets, il fixa Eric. Il tenta un coup d’œil à Julia et il vit qu’elle ne semblait pas se sentir bien et il savait exactement pourquoi. Elle avait une vision. Norman alla s’emparer de cette occasion, mais il se retint. Il n’était pas un lâche et n’aimait pas profiter de la faiblesse des autres, car ce n’était pas une victoire honorable lors d’un combat, mais en même temps, il pourrait savoir ce qu’il voulait entendre car Eric n’aura pas le choix de lui dire s’il menaçait son amie avec son arme. Norman avait du mal à tuer quelqu’un, mais si c’était pour la survie de l’un des sien, il était prêt à tout, alors le fait de tuer une Gorgeône dans ce cas ci ne lui ferait pas grand mal. En ce moment, il était dans un affreux dilemme. Il avait une occasion en or de pouvoir obtenir ce qu’il voulait puisqu’Eric faisait sa tête de mule, mais en même temps il ne voulait pas passer pour un lâche aux yeux de cet avorton d’Eric, car ce serais une honte monstrueuse pour lui-même. Tout en pensant, Norman ne quittait pas des yeux Eric et d’ne voix terriblement glaciale, Norman lui dit:


-Je pourrais profiter de cette belle occasion pour prendre en otage ton amie et te faire chanter….mais, je ne suis pas un lâche. Son regard se durcit. Dis-moi si Joshua comptait capturer un des miens ou un des Tanissârs...DIS LE MOI!

Il avait presque crié, car il ne voulait absolument pas que quelqu’un de son clan ou un de ses protégés meurt et il commençait à avoir les nerfs à vif. Il n’avait peut-être plus beaucoup de temps et il ne se le pardonnerait jamais s’il n’arriverait pas à sauver la personne qui avait occupé ses visions. Il pouvait encore entendre son cri et il en un des frissons de désagrément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric D. Gade
Lost In Darkness__*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 157
Age : 28
Age du perso : 18ans
Pouvoir : Se liquifier
Citation : Vous êtes nés de la poussière et vous y retournerez!
Date d'inscription : 21/11/2007

Feuille de personnage
Clan: Gorgeônes
Maitrise du pouvoir:
40/100  (40/100)
Affinités:

MessageSujet: Re: Loose in my thinks...[Julia Daly]   Mer 23 Jan - 21:45

    Un coup de talon et voilà Éric qui lâche prise, une douleur lui prend le pied et monte jusqu’au genou droit avant de sentir comme l’effet d’un coude sur son nez. Éric amena rapidement l’une de ses mains sur son nez qu’il sentit craquer par la même occasion. Tiens! Norman d’un naturel « pacifiste » le voilà frapper et surtout casser le nez du jeune Gorgeône, ce qui il faut dire étonna légèrement Éric qui ne le montra pas étant trop occupé à rester recroqueviller sur lui même, la main sur son nez. Lui qui généralement ne se plaignait pas quand il avait mal le voilà limite entrain de pleurer devant Norman. Une chose qui lui était complètement inimaginable!

    Se ressaisissant, le jeune homme se releva avant de lancer un regard noir à cet être ô combien détesté! Comment avait-il osé? Bien qu’ils se détestaient, les deux « adultes » ne se battaient que très rarement, soit l’un prenait la « fuite » à cause d’un arrivage excessif des membres du groupe inverse, soit ils partaient chacun dans leurs directions sans jamais se retourner. Une façon de se montrer qu’ils n’avaient pas peur l’un de l’autre, mais une chose assez risquée, combien de fois Éric avait pensé à se retourner et lui planté le couteau qu’il avait toujours sur lui dans le dos tel un traître? Des millions de fois, car sachez le, un Gorgeône n’est jamais complètement sincère, toujours une partie dite traître traîne en lui…

    En se relevant Éric croisa la regard de Norman sans le lâcher à son tour, lequel des deux baissera le regard? En tout cas Éric ne le baissera que si il meurt! Il sentit enfin, comme un genre de « plan » en Norman, comme par exemple que si celui-ci attaquait Julia que ferait notre jeune homme? Et bien, Éric ne tarderait pas à s’en prendre à lui. Toucher Julia était comme signer son arrêt de mort! Julia était la seule personne avec qui il s’entendait vraiment! Même si en ce moment il ne faisait que l’ignorer, elle restait pourtant toujours dans son cœur… bon arrêtons un peu de parler d’amour quand la mort vous frôle!

    Norman se mit alors à « crier », une chose qu’Éric n’avait jamais vu chez lui, et bien évidemment ça le fit rire, lui qui voyait en Norman quelqu’un de calme qui ne faisait que s’amuser à mettre les gens sur les nerfs, le voilà que lui aussi était sur les nerfs. Éric n’allait évidemment pas louper cette occasion pour s’amuser un peu avec lui, après tout, la mort d’un Menissiors ou d’un autre être de ce camp ne serait pas de refus! Surtout qu’Éric prendrait un malin plaisir par la suite à le rappeler à Norman la prochaine fois qu’il le voyait… du moins si il en avait une!

    Éric sentait le sang lui couler le long de son menton et venant terminer la course soit sur le sol soit sur son t-short qui au fur et à mesure commençait à prendre des couleurs rougeâtres. Il porta alors sa main sur son nez et essuya le sang en mettant plein sa manche, il s’approcha dangereusement de celui-ci, de façon à coller son torse à celui de l’homme et le regarda dans les yeux.


    _Tu penses vraiment que je te le dirais? Je ne veux qu’un truc, te voir souffrir et il se trouve que je viens de trouver cette faille.

    Le côté trop humaniste de Norman le détruira un jour, Éric le savait et il en jouait mais remarque, si Julia était en danger il ferait de même, voir même pire, enfin pour le moment elle semblait ne pas courir trop de danger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia Daly
Lost In Darkness__*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 524
Age : 28
Age du perso : 19 ans
Pouvoir : Psychométrie
Citation : The Devil's got an Angel face...
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Clan: Gorgeônes
Maitrise du pouvoir:
40/100  (40/100)
Affinités:

MessageSujet: Re: Loose in my thinks...[Julia Daly]   Ven 25 Jan - 23:29

Les images ne cessaient de défiler, des images sans importance, un simple souvenir, contrairement à tout à l'heure. Julia n'entendait rien de ce qui se passait autour d'elle. Elle ne voyait pas les deux hommes en train de se battre. A genoux au bord de l'eau, elle se tenait la tête dans les mains, tremblante. Mais que lui arrivait-il ? Était-ce sa blessure qui lui faisait cela ? Combinée à la chaleur et une certaine fatigue, cela pouvait alors s'expliquer. Mais ça ne rendait pas la chose plus agréable pour autant. La jeune femme redoutait ce que Norman pourrait faire à Eric, et s'il arrivait quelque chose au jeune homme alors qu'elle était à ses côtés sans avoir rien pu faire, elle s'en voudrait sûrement toute sa vie. Il fallait qu'elle reprenne totalement ses esprits, qu'elle soit concentrée sur ce qui se passait. Et une fois de retour au Tube, il faudrait sûrement qu'elle pense à faire examiner sa plaie. Si elle s'était infectée, cela expliquerait probablement les problèmes qu'elle avait avec ce pouvoir. Ou alors c'était une simple phase, montrant que son pouvoir évoluait. Quoique ce serait étonnant. Comment est-ce que ça aurait pu être une évolution que de ne pas pouvoir contrôler des images vues et revues ? Non, il fallait qu'elle soigne cette blessure.

Enfin, avec un peu de peine, elle réussit à se calmer. Légèrement essoufflée, elle rouvrit les yeux, mais elle ne releva pas tout de suite la tête. Elle prit quelques secondes pour respirer tranquillement puis son regard se posa sur les deux hommes, face à face. Eric avait le nez en sang, c'était mauvais signe. Il ne fallait plus qu'elle se laisse envahir par ces visions. Bien qu'il n'avait pas l'air très blessé, elle se devait de rester auprès de lui, ou du moins, elle ne voulait pas le laisser seul, même si Eric était tout à fait capable de se défendre. Elle se releva lentement. Le soleil frappait fort et elle se sentait fiévreuse. Elle était pâle et il fallait qu'elle rentre. Cependant, elle ne voulait pas rentrer sans Eric. Elle s'approcha, reprenant un air assez sûr d'elle. Lançant un regard noir à Norman, elle posa sa main sur l'épaule d'Eric.


- Viens Eric, laissons-le chercher tout seul, c'est un grand garçon, je crois qu'il n'a pas besoin de nous.

Julia arrivait à rester calme, malgré son état de faiblesse, mais elle espérait que Eric comprendrait qu'il fallait qu'elle rentre. Elle détestait qu'on la voit dans un état pareil et Norman devait en être plutôt content. En général, voir ses ennemis être mal en point faisait plutôt plaisir.
En tout cas, s'ils partaient maintenant, ils n'auraient pas à se battre, et Julia n'aurait pas à culpabiliser de ne pas avoir pu faire grand chose pour aider. Déjà qu'elle se sentait mal vis à vis de Eric qui pensait qu'elle l'avait trahi. Sa main se resserra sur l'épaule du jeune homme et son regard était encore parfaitement conscient, assuré. Elle jaugeait Norman, le défiant en quelques sortes du regard pour qu'il n'insiste pas. S'il voulait sauver la personne qu'il avait vue dans cette vision, il lui fallait faire vite, et ce n'était pas avec ces deux têtes brûlées qu'il obtiendrait une réponse. Même sous la torture il aurait du mal. Et puis de toute façon, peut-être n'étaient-ils même pas au courant de ce dont il parlait. Joshua commandait beaucoup de missions ces temps-ci, ils ne pouvaient pas être au courant de tous les plans prévus. Il lui faudrait chercher seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lost-mind.aceboard.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Loose in my thinks...[Julia Daly]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Loose in my thinks...[Julia Daly]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Don't loose control [Livre I - Terminé]
» Julia Rubine Brunstood (Serdaigle)
» Amy Wild - Firefly // If you loose yourself, your courage soon will follow
» Un bal masqué des plus attendus [Aristocrates + Julia] [27/09/41]
» MARISOL ∞ She feels in italics and thinks in capitals.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nohrastiliân :: Secteur 4 : Nohrastiliân SUD :: *__ Antyliuus Lake-
Sauter vers: